Maman, Papa j'aime les filles..

10:00
Aujourd'hui, l'article qui va suivre va parler de mon expérience sur l'homosexualité et comment l'assumer.

Personnellement je suis une pansexuelle, ce qui veut dire que j'aime la personne et pas son "sexe". J'aime la personne que ça soit un homme et une femme ou même une personne qui a changé de sexe. La personne à l’intérieur reste la même. Pourquoi faut-il se mettre dans une case tout le temps ?





- Mon expérience -


J'ai 22 ans et j'ai avoué à ma mère que j'aimais les filles en 2010, donc à 16 ans. J'estime que c'est le bon âge pour le dire, après faut avoir le courage de le dire. J'ai eu de la chance quand même, car ma maman est une femme très ouverte d'esprit, donc ça ne lui a fait ni chaud ni froid. Mon père, j'ai mis un peu plus de temps et maintenant il est au courant. Mais ils se sont quand même posés la question : "Qu'est ce que j'ai fait de mal ?" Papa, Maman, vous n'avez rien fait de mal bien au contraire, je suis comme je suis, vous m'avez élevé dans un esprit d'ouverture au monde et aux gens qui l'entourent. Donc c'est le fruit de votre travail.

Je suis actuellement en couple depuis 4 ans bientôt, avec une femme. Donc évidemment, elle a rencontré mes parents, ma mère d'abord. Au début, cela a du lui faire bizarre je pense, après en 4 ans, on connaît un peu plus la personne, mais ma mère reste quand même en retrait, elle accepte mais au fond de moi j'ai l'impression qu'elle pense que ma compagne n'est pas faite pour moi. Mais après c'est son avis et pas le mien et j'estime qu'aujourd'hui je suis en couple avec la personne qui me rend la plus heureuse. Et elle comprendra plus tard, que la personne avec qui je suis actuellement, est la personne qu'il me faut.


- Mes conseils -

Tout d'abord, soyez vous-même. Ne copiez pas les gens, inspirez-vous. Aimer une fille n'est pas une mode. Puis on a le temps de se découvrir, si vous n'êtes pas sûr, attendez un peu avant de le dire à vos parents. 

Conseil n°1 : Si vous avez peur de leur dire, faites-le dans un endroit public comme un restaurant, ils oseront jamais vous criez dessus et de plus ça leur laissera le temps de "digérer" avant de rentrer à la maison.

Conseil n°2 : Dites leurs avec tact, pas du style maman j'aime les filles, voici ma copine. Non, d'abord il faut faire quelques allusions et petit à petit ils comprendront. Jusqu'au jour au vous serez prête et là vous pourrez leur dire vraiment et après leur présenter votre copine.

Conseil n°3 : Si il ne l'accepte pas, parce que oui ça arrive, laissez leur un peu de temps. Ce n'est jamais simple pour des parents surtout quand ils ne sont pas de la même génération que nous et qu'à leur époque l'homosexualité était une maladie psychiatrique. Donc ne vous braquez pas, la patience vaut de l'or.

Conseil n°4 : Malgré ce qu'on peut penser de nos parents, il peuvents nous surprendre de leur ouverture d'esprit, donc ne perdez pas espoir.. Et ne niez jamais l'amour que vos parents ont pour vous. Et l'amour est plus fort que tout.


Et vous, comment avez-vous annoncé à vos parents, que vous aimiez les femmes, ou même les hommes ?
Comment s'est passé la première rencontre entre la personne en question et vos parents ? Etes-vous heureuse ? Je veux tout savoir!


L.P.R ♥

9 commentaires:

  1. Salut toi,

    Je suis pas dans la même situation que toi (oui oui j'aime les hommes ah ah) mais je trouve ton article touchant.
    Et surtout je suis persuadée qu'il va aider à déculpabiliser ces personnes qui n'ont pas encore fait leur coming out par peur ou autre, et les aider à comment l'annoncer à leur entourage.

    Bien joué !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ma belle, merci beaucoup de ton commentaire. J'espère qu'il va aider pleins de filles, et même garçons je l'espère. C'est jamais très facile mais il faut bien y passer à un moment ou un autre. Gros bisous ma belle et jolie blog au passage .

      Supprimer
  2. Un gros pouce en l'air pour cet article !
    En effet, ça doit être très difficile de dire à ses parents qu'on aime l'autre sexe... Mais tes conseils et ton expérience sont super et j'espère qu'ils aideront d'autres personnes à assumer et à être eux mêmes :)

    A très vite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci pour ton commentaire, je pensais pas que mon article toucherai autant de personne, je suis sur le cul depuis hier soir vraiment.. J'espère aussi, vraiment ! Mais je pensais pas avoir 500vues en 24h pour mon article. Je suis vraiment sur le cul! A très vite aussi ma belle ♥

      Supprimer
  3. Un article touchant et plein de sincérité. Ce n'est jamais évident ;) Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ma belle, ça me touche vraiment ♥

      Supprimer
  4. Aaaah, ça y est je peux commenter ton fabuleux article :).
    Comme toi j'ai parlé de mon homosexualité à ma mère à l'âge de 16 ans, mais pour mon père j'ai attendu.. Attendu trois ans de plus. Ma mère et ma soeur m'ont tout de suite acceptée ainsi, même si ma mère m'a déjà confié sa tristesse quant au fait que je n'aurai pas d'enfant avec ma moitié, que ça sera d'une personne extérieure à notre vie. Je ne lui en ai jamais voulu pour ça et même comprise.
    Mon père au début m'a dit que je faisais n'importe quoi, et puis il a rencontré ma copine et maintenant tout est des plus naturels avec lui. Il la considère de sa famille et je lui en suit très reconnaissante, c'est un peu sa troisième fille.

    Je suis très heureuse que ce soit comme ça dans ma famille, quand je pense à tout ceux qui ne sont pas accepté et rejeté.. Je me sens mal pour eux, j'aimerai qu'enfin tout le monde soit accepté à sa juste valeur.

    Des bisous et à bientôt !

    Sophy, de jereveencadence.wordpress.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, merci, merci et encore merci pour tous ces commentaires adorables. Sans insultes, sans reflexions mal placés, sans ces "regards" mal placés, sans tour ça. Cela fait tellement chaud au coeur.

      Les mamans, c'est toujours plus facile que les papas, ça c'est sur.. J'étalerai pas ma vie mais c'est pareil, mon père j'ai mis plus de temps.. Maintenant ma compagne fait partie de ma famille, et est un membre à part entière sauf des fois où ma mère a encore du mal..

      J'en connais aussi, où les homos ça va chez les autres mais pas chez moi et que tu sais que ton amie est homo tu souffres pour cette amie quoi.

      Encore merci pour ton commentaires.

      Bisous ♥

      Supprimer
  5. Rohh bah t'as de la chance !
    Moi je suis pas franchement prêt de le faire mon coming-out, pourtant je suis en couple avec un garçon depuis plus de 9 mois...
    J'aime vraiment ton article. Il est super sympa. Vraiment, ce sont des articles que j'apprécie parcequ'ils sont vrais et sincères, ça se sent.
    Merci pour le partage de ton expérience !
    Biz,

    Sasha (protegeonslanature.eklablog.net)

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.