Les soucis d'argent

https://pixabay.com/fr/art-m%C3%A9tiers-d-art-design-patron-2569349/


Dans la vie, on a tous des soucis d'argent.

En même temps c'est la crise donc évidement on est tous touchés mais parfois c'est trop.

Quand je me rends compte que je n'ai jamais pris de réelle vacances depuis plus de 4 ans. Je compte pas les vacances chez ma mère, ça ne compte pas. Alors oui c'est des vacances mais pas vraiment, on voit la même chose que toute notre enfance. Je n'ai jamais vraiment voyager. L'endroit où je suis aller le plus loin, c'est la Grèce et c'était un voyage obligatoire de la part de mon école. Où d'ailleurs j'avais le genou en miette et où j'ai du forcer comme une malade dessus pendant plus qu'une semaine alors que j'ai une rupture complète des ligaments croisés mais vous comprenez c'était obligatoire d'y aller même avec une énorme entorse et en plus de ça, je m'étais faite insulter.



Les soucis d'argents tuent des couples, pas le notre ! Mais ces soucis sont toujours présents. Chaque jour, on se dit qu'il faut payer ci, payer ça. Heureusement que ma maman me paye ma mutuelle, parce que je n'aurai même pas le droit d'être malade. Et on dit que la santé c'est gratuit en France, vraiment ?

Les soucis d'argent détruisent des familles et pas que les soucis d'argent. L'argent en lui même détruit. C'est normal, ce monde où on est obligés de se crever à la tache constamment ? Où on finit par faire des burn-out et qu'on continue quand même à travailler même si on est au bord de l'épuisement voir même dans l'épuisement depuis des années mais on arrête parce que sinon on a plus d'argent. Combien de fois mon médecin traitant a voulu m’arrêter parce que j'allais trop mal mais j'étais obligé de refuser par soucis d'argent parce que déjà que j’étais payer une misère et que je pouvais pas me permettre de m’arrêter sinon je ne finirai jamais mon mois et aussi parce que j'aurais culpabiliser à mort de les laisser dans la merde sans mode de garde. Donc je me suis bouffé pendant plusieurs mois pour éviter ces soucis d'argent. Mais mon corps a dit "STOP" et j'ai arrêté de travailler sinon je me flinguais la santé.

En tout cas, je peux toujours compter sur ma belle mère et mon beau frère mais je suis tellement gênée, je ne veux jamais rien demander, vu qu'on a déjà tous du mal et je généralise évidemment. Je veux et je suis chiante pour ça mais je veux toujours m'en sortir seule et ne rien devoir et c'est pas toujours facile. La femme qui veut absolument être indépendante et qui a du mal à accepter qu'on l'aide.



Mais maintenant que j'ai décidé d’arrêter de travailler, je regrette. Oui je regrette, car sans cette "sécurité financière", je ne sais pas comment nous allons faire. Finalement, je me dis que j'aurais préféré continuer, prendre sur moi, relativiser. J'adorais mon travail et les petites. Mais j'étais trop peu payés par moment, je suis désolé on vit pas avec 400€ et c'était compliqué de prendre un autre emploi, pour la simple et bonne raison que si les petites était malade je devais être présente. Mais c'était un choix aussi. Et ce qui me fatiguait le plus, c'était les horaires non fixe, je ne savais jamais l'heure de mes fins de journées, donc je ne pouvais rien prévoir.

Mais la vie est ainsi, je vais retrouver du travail et les études attendront encore un petit peu. LA vie est faite de choix et de compromis. Et mon compromis sera mes études. Car quand je vois encore le prix des études, je pourrais jamais me le permettre. Parce évidemment, je ne veux rien demander à m maman qui gagne moins que le smic à la retraite.



D'ailleurs vous trouvez ça normal, qu'après des années à travailler, nos parents qui sont à la retraite, ne touchent même pas un smic. Vous trouvez ça normal que des retraités doivent vendre leurs maisons car ils n'ont pas les moyens de vivre. Alors qu'ils ont passés toute leur vie à payer, c'est normal que l'état laisse nos anciens comme ça.



Les soucis d'argents touchent tout le monde. Et évidemment, on prends toujours plus, au plus pauvre. Les 5 euros qu'on retire des aides au logements. C'est une grosse blague sérieusement ? Non mais vous prenez aux plus pauvres pour redonner aux plus riches ? Et vous dîtes rien , personne bouge ? Personne réagit ?



Je n'ai jamais eu aucun soucis de parler de ce que je touche. Par contre me sentir inférieur aux autres par rapport à ce que je touche, ça oui. Comme beaucoup d'ailleurs. Je ne fais jamais d'articles Haul, où d'articles beauté car je n'achète jamais de nouveautés car pas les moyens. Je ne fais jamais de concours car pareille, je n'ai pas les moyens. Aujourd'hui j'ai réfléchis depuis combien de temps, je n'avais pas été réellement chez le coiffeur. Je parle du coiffeur où tu t'assoies dans un siège, où tu as ton petit massage du crane et ta magnifique coupe/couleur/brushing, d'ailleurs je n'ai jamais fait de couleurs car trop chère. Et bien cela fait plus de 10 ans, alors non cela ne fait pas 10 ans que je n'ai pas coupés mes cheveux, heureusement, j'ai une amie formidable qui me les coupe parfois, je me suis toujours gênés voir énormément mal à l'aise car ce n'est plus son travail.



Parfois c'est des choses idiotes comme le coiffeur mais petit à petit ces choses, ces plaisirs on ne les fait plus par soucis d'argent. Alors pas mal me diront oui mais tu t'achètes tout le temps des vêtements, mais oui j'achète beaucoup de vêtements, parce que je perds du poids constamment et qu'une semaine à l'autre j'ai perdu une taille de jean, et qu'il faut racheter, que je perds de partout et qu'évidemment, j'ai un budget de vêtements assez conséquent car quand tu perds 35 kilos, tout y passe. Pour vous donner un exemple, les chaussures, j'ai du tout rachetés évidemment moins, j'ai perdu 2 pointures, je suis passé d'un 38/39 pieds large à un 37/38 pieds fin. Donc actuellement, j'ai exactement 3 paires de chaussures, qu'évidemment j'ai payer pas grand chose. Mais on rachète tout, et je dis bien tout. Les sous vêtements, les vêtements, les chaussures, les vestes, mais aussi des choses auxquelles ont avait pas pensés : les bagues. Mes bagues sont toutes devenus trop grande, donc en attendant on fait aux systèmes D et on achète des ajusteurs mais c'est la vie. J'achète pas non plus énormément, j'ai deux robes, 4/5 hauts qui se battent en duel et 2 jeans donc rien de transcendants pour nous femmes accro aux vêtements, c'est pas beaucoup.

J'ai un surnom : Doudou les bons plans. Dîtes merci à ma chérie. Elle dit toujours que je dégote toujours les meilleurs bons plans.



Mais les soucis d'argents font partis de notre quotidien à tous. C'est dure, parfois on pleure, on s'inquiète, on souffre, on se questionne mais on fait avec. On peut dire que l'argent, c'est matérielle que le plus important c'est la santé, mais on en revient toujours, mais toujours à l'argent dans la vie.

Mais promis la santé, ça va.

Promis, je vous écrirai un article avec mes astuces bons plans que j'utilise constamment. C'est mon surnom donc je vous doit un article.

Mais j'ai trouver ma voie dans le blogging, les billets humeurs, les billets sur la vie sont mes préférés. Et évidemment, on gagne jamais sa vie avec des billets humeurs mais bon c'est comme ça. Jamais je ne gagnerai ma vie avec ce blog, jamais même ça me fera un peu du "beurre dans les épinards" comme on dit mais c'est comme ça. Le monde du blogging, c'est très éphémère et on intéresse jamais les marques.

On serre les fesses et on avance les gars, on y arrivera !

Après on continue si vous voulez, j'en ai tellement à dire.

Je vous embrasse mes petits lecteurs. Merci du dernier article et des commentaires, cela m'a fait un bien fou et je suis repartis mieux que jamais.

You May Also Like

1 commentaires

  1. Coucou. Je viens de découvrir ton blog. Ton article m'a beaucoup émue.Comme tu as dit beaucoup sont dans cette situation.Bon courage.

    RépondreSupprimer